Pourquoi AUX 2 TABLES? parce que l'homme ne vit pas que de pain....

Qui êtes-vous ?

Ma photo

 Bienvenue sur mon blog "AUX 2 TABLES", où nourritures terrestres et nourritures célestes se côtoient. Sentez-vous libre de grignoter, goûter, déguster l'une ou l'autre selon votre appétit...

mercredi 28 décembre 2016

Saucisses aux lentilles.


Quand les températures baissent rien de tel que de renouer avec les bonnes recettes qui réchauffent!

Pour 4 portions. 

300 g de lentilles vertes du Puy.
1 saucisse de Morteau (ou 2 saucisses de Montbéliard)
100 g de lardons (fumés ou non)
1 oignon
2 gousses d’ail
200 g de tomates concassées en boite ou 2 tomates fraîches
1 bouquet garni (ou 1/2 cube de bouillon de légumes)
2 carottes moyennes
2 brins de persil
Sel et poivre
700 g d’eau

Préparation:

Éplucher l’oignon, l’ail , pelez et coupez les carottes en morceaux.
Dans le bol du TM, mettre l’oignon, les 2 gousses d’ail et les carottes en morceaux: mixer 5s/Vit5
Ajouter les lardons, programmer 5m/100°/Vit mijotage/Sens Inverse
Verser 700gr d’eau, les lentilles, les tomates, le bouquet garni (ou 1/2 cube de bouillon de légumes).

Programmer 10m/100°/Vit mijotage/Sens Inverse.
A l’arrêt de la minuterie ajouter la saucisse de Morteau ou les 2 saucisses de Montbéliard
Programmer 35m/100°/Vit mijotage/Sens Inverse .
Vérifier la cuisson des lentilles qui doivent être tendres, rectifier l’assaisonnement sel poivre
Retirez le bouquet garni.
Verser dans un plat de service, trancher les saucisses, effeuiller et ciseler le persil, l'ajouter et servir très chaud.

Lentilles en début de maturité.


Vous voulez en savoir un peu plus sur ce "caviar du pauvre", suivez ce petit reportage:






dimanche 25 décembre 2016

Nativité.


Jolie Dame Marie
qui tenez votre enfant
avec un grand respect 
comme on fera bientôt
pour le saint Sacrement,
tout le ciel nous a dit, 
à nous pauvre bergers,
de faire ce détour,
de venir vous trouver
pour un simple bonjour
et pour vous raconter
ce que nos yeux ont vu,
nos oreilles, entendu
dans la nuit des collines
où nous gardons nos bêtes.

Govert Flinck. Les anges annoncent aux bergers la naissance du Christ. 1639


Il y eu tout à coup
le bel Ange de Dieu,
le même que chez vous,
avec une clarté
à travers la campagne,
et puis au fond de nous 
une immense frayeur...
Mais l'Ange nous a dit
de n'avoir pas peur,
qu'il annonçait la joie
pour nous, pour tout le peuple, 
qu'un enfant était né
dans la ville du Roi;
que nous devions chercher
un petit nouveau-né, 
enveloppé de langes,
couché dans une crèche.


Federico Zuccari,
L'Adoration des Bergers, 16ème siècle
Et nous l'avons trouvé:
c'est lui, c'est vous ici.
Gardez dans votre cœur, 
Vierge Dame marie, 
ce que nous vous disons
dans nos mots de bergers;
c'est de la part de Dieu!
L'enfant que vous avez
est le Sauveur promis
par l'Ange Gabriel;
il est le Christ et Seigneur, 
il est Gloire de il est Paix sur la terre;
Les Anges l'ont chanté
avec un beau concert
de milles voix joyeuses...


Et nous sommes venus
vous dire que vous êtes, 


Theotokos russe "du signe"
Icône (Икона Божией Матери Знамение)
pauvre Dame Marie,
Sainte Mère de Dieu!


Didier Rimaud.

Jésuite, poète, traducteur des psaumes (1922-2003)

samedi 24 décembre 2016

Gloria in excelsis Déo!



Que la Joie de Noël illumine vos cœurs!














Saint Noël à vous et à vos familles! 




Pour nous, naît un enfant


Aujourd'hui, le Seigneur va venir;
demain, vous verrez sa gloire!

Alléluia, Alléluia!
Viens, soleil levant, splendeur de justice et lumière éternelle!
Illumine ceux qui habitent les ténèbres et l'ombre de la mort. 
Alléluia!


Handel: Messie, Pour nous naît un enfant

jeudi 22 décembre 2016

Poires Virginie


Un dessert facile, rapide, économique qui peut même trouver sa place sur une table de fête.
La texture de cette crème ressemble beaucoup à une panna cotta. Ce qui est logique puisque panna cotta veut littéralement dire "crème cuite"


Pour 6 portions

L'entremet:
500 g de lait
80 g de sucre
1 c à c d'extrait de vanille liquide ou
1 c à c de sucre vanillé
40 g de maïzena
100 g de crème fraîche liquide
450 g de poires au sirop (1 grosse boite)

La sauce:
10 g de maïzena
30 g de sucre
1 c à soupe de kirsch

Amandes effilées grillées. (facultatif)




L'entremet:
Mettre le lait, le sucre, le maïzena dans le bol et régler 11 min /100°/Vit 3 sans le gobelet.

Ajouter la crème et mélanger 10sec /Vit4. 

Verser dans  moule à bord lisse et laisser refroidir complètement avant avant de démouler dans un compotier creux.

Disposer les poires égouttées et coupées en quartiers,  en réservant leur jus pour la préparation de la sauce.


La sauce:
Mettre la fécule, le sucre et le sirop des poires dans le bol et chauffer 8 min/100°/Vit3. 

Ajouter le kirsch, mélanger 5 sec/Vit3 et laisser tiédir. 

Une fois le sirop tiède, verser le sur les poires et mettre au frais au minimum 3 heures. 
Servir très frais.
Au moment du service, décorer avec les amandes effilées grillées.

Remarques:
- Remplacer les poires par un autre fruit au sirop, pêche, abricot....
- Adapter l'alcool de la sauce en fonction des fruits utilisés: Amaretto Grand Marnier, Cherry.....

- Le lait de vache peut-être remplacé par du lait d'amande. Vous pouvez alors ajouter 1 c à c d'extrait d'amande amère pour renforcer le goût de l'amande.

- Dans le cadre d'un buffet, servir cet entremets, rapide à faire, en verrine. Couper alors les poires, les fruits en dés.
Du livre: Desserts Gourmands Thermomix 

mardi 20 décembre 2016

Velouté de champignons et chantilly au foie gras.


Voici une excellente recette de velouté pour les fêtes ou grandes occasions!

Du magazine "Thermomix et moi". Hiver 2016


La chantilly au foie gras:
200 g de foie gras cuit
400 g, de crème liquide, 30% minimum de mat.gr, très froide.

Le velouté de champignons:
80 g d'oignon coupé en 2
700 g de champignons de Paris (blanc) coupés en morceaux.
30 g d'huile d'olive
350 g d'eau
1 cube de bouillon de volaille
6 pincées de fleur de sel, à ajuster selon goût
Du poivre au moulin.





La chantilly au foie gras:
Insérer le fouet. Mettre la crème liquide dans le bol et fouetter 1-3mn/Vit3,5, jusqu'à ce que la crème est la texture d'une crème fouettée ferme. 
Retirer le fouet.

Transvaser dans un récipient en raclant bien les parois avec une spatule souple. Réserver.

Mettre le foie gras dans le bol et mixer 30s/Vit4.
Incorporer délicatement le foie gras avec une spatule à la crème fouettée. S'y prendre en plusieurs fois. Réserver au réfrigérateur jusqu'au service.
Nettoyer le bol.

Le velouté de champignons:
Mettre l'oignon dans le bol et hacher 5s/Vit5.
Racler les parois du bol avec la spatule.
Ajouter les champignon et l'huile d'olive, puis faire suer 3m/100°/vit1
Ajouter l'eau et le cube de bouillon de volaille et cuire 20m/Varoma/Vit 1. 
A la sonnerie, mixer 1m30/Vit10.


Présenter le velouté dans 6 assiettes creuses ou 6 jolis bols évasées.
Façonner une quenelle de chantilly au foie gras, la déposer sur le velouté et terminer avec 1 pincée de fleur de sel (facultatif) et de poivre au moulin. Servir aussitôt.



Remarques: J'ai fait ce velouté pour 3 personnes. J'ai trouvé que la quantité rendue du velouté était excellente pour 3 voir 4 personnes. Mais je doute qu'il y en ait assez pour 6. (Il est tellement bon, que l'on en prendrait bien 2 fois) 
Comme le velouté est plutôt épais, je pense que l'on peut rajouter de l'eau à la cuisson. 
La quantité de chantilly, quand à elle est très conséquente pour 3 personnes et suffisante pour 6. J'ai utilisé le reste sur des toasts grillés. Excellent! 

dimanche 18 décembre 2016

Le charpentier et Dieu

Évangile selon Saint Matthieu 1, 18-24

18  Voici quelle fut l’origine de Jésus, le Christ. Sa mère, Marie, avait été donnée en mariage à Joseph, mais avant qu’ils ne vivent ensemble, elle se trouva enceinte par une intervention de l’Esprit Saint. 
19  Joseph, son mari, pensa à la renvoyer. Mais c’était un homme droit et il voulait agir discrètement pour ne pas lui faire du tort.
20  Comme il en était préoccupé, un ange du Seigneur vint se manifester à lui dans un rêve et lui dit :
— “Joseph, fils de David, n’aie pas peur de prendre chez toi Marie, ton épouse. La voilà enceinte par l’intervention de l’Esprit Saint ; 
21 elle mettra au monde un fils et tu lui donneras le nom de Jésus ; car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.”
22 Tout cela fut donc l’accomplissement de ce que le Seigneur avait dit par la bouche du prophète :

23  Voici que la vierge est enceinte et met au monde un fils.
On l’appellera Emmanuel, ce qui veut dire : Dieu-avec-nous.

24 Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange lui avait ordonné et il prit avec lui son épouse. 






samedi 17 décembre 2016

Je viens seulement, Mère, pour vous regarder.




Une semaine avant Noël, contemplons celle qui a donné au monde le Sauveur, avec cette belle méditation de Paul Claudel.





mardi 13 décembre 2016

Tarte Popeye

Je ne sais pas si Popeye allait à la pêche au saumon mais je suis sûre qu'il aurait bien aimé ma tarte aux épinards!

400 gr d’épinards en branche surgelés
150 gr de saumon fumé
150 gr de ricotta
3 œufs
1 pâte brisée
50 gr de fromage râpé
30 gr de parmesan
Amandes effilées.


Dans un premier temps, décongeler les épinards. Battre les œufs en omelette, saler, poivrer puis mélanger avec la ricotta. Intégrer les épinards décongelés. Après avoir étalé la pâte dans une tourtière, verser la préparation. Déposer les amandes effilées sur le dessus des épinards.

Recouvrir de fromage râpé et de parmesan. Mettre au four pour 45 minutes à 180°.

mercredi 7 décembre 2016

AIMER

Normalement, quand on aime un être, on l’aime parce qu’on l’aime, un point c’est tout. 
On ne l’aime pas parce qu’il nous rend service, parce qu’il nous aide, ou même parce qu’il nous offre la richesse de sa personnalité, car ce ne serait pas alors vraiment l’aimer. 
Bien sûr, il va de soi que l’amour ne reste jamais les bras croisés puisqu’il implique immanquablement, au risque de se nier, le don de soi à l’être aimé. 

Cependant, encore une fois, on aime telle personne parce que l’on a choisi de l’aimer pour le seul bonheur de l’aimer.

Eh bien, ce que je viens d’affirmer s’applique aussi à notre relation avec le Christ. 
Nous l’aimons pour l’aimer. Nous ne l’aimons pas parce que nous devons l’aimer, ce ne serait pas vraiment l’aimer, nous ne l’aimons pas parce que nous en retirons des avantages, même si nous avons tout à gagner en l’aimant, nous ne l’aimons pas parce qu’il nous aide, parce qu’il nous soutient, parce qu’il peut renverser les maux qui nous font souffrir, parce qu’il a tout pouvoir sur la terre et dans le ciel, parce qu’il promet la vie éternelle, parce qu’il est Dieu, et que Dieu doit être aimé, non ! 

Nous l’aimons parce que nous avons choisi de l’aimer, et dans la gratuité s’il vous plaît, tout simplement parce qu’il est Jésus et qu’il nous attire par sa bonté excessive et sa beauté surhumaine. 

C’est du moins dans cette lumière que notre lien avec le Christ devrait se vivre, car, autant le dire sans détour, il n’en a que faire des amours de convention, des amours de devoir, des amours qui ont pour fin l’obtention de grâces particulières. À bas les amours utilitaires ! 
De même qu’un père de famille ne supporte pas l’onctuosité de son fils, soudainement devenu gentil, prévenant et serviable parce qu’il a besoin de cinquante euros, de même Jésus ne supporte pas les baisers, monologues et autres prières intéressés. Ici, l’amour est profané.

Fort de cette conviction, et sachant avec quelle perfection Jésus lui-même ne déroge pas à la loi de l’amour et nous aime pour nous-mêmes, nous comprenons que son but est tout simplement de nous aimer et non pas de charger nos épaules avec un fardeau trop lourd, en nous imposant une somme de règles à suivre, en nous obligeant à vivre comme ceci, comme cela, sous une morale étriquée, en subordonnant son amour à la perfection de nos actes, en nous reprenant à la moindre erreur, au moindre faux pas, serrant notre vie dans une sorte d’étau idéologique qui comprimerait le mouvement de la liberté humaine. 
Nous ne sommes pas des ânes qui avons besoin d’œillères et d’un licol ! 
D’ailleurs écoutez son cri : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter. » (Mt XIII, 28-30) 

Voyez que je vous dis la vérité ! Ce fardeau que nous devons porter et qui n’est autre que notre vie avec son poids de grâces et de misères, Jésus veut au contraire l’alléger, en simplifiant notre monture, car il estime que nous n’avons pas besoin de tout un fatras de règles et de commandements, de préceptes et de lois, pour assumer la vie. 
Jésus ne demande pas la lune à l’âme humaine. Il demande l’amour, le vrai, le sincère, le dense, sur chacun de nos actes, et sur chacune de nos pensées. Et pour tous. Voilà ce qu’il espère.

Seulement voilà, pour aimer si profondément les êtres connus et inconnus, il faut absolument – c’est une loi interne à l’amour qui assure son déploiement – que l’on déplace notre centre d’intérêt qui souvent repose sur l’édification de notre petit bonheur personnel, vers celui du bonheur des autres.

Autrement dit, que l’on s’oublie soi-même et que l’on mette à mort tout ce qui pourrait gêner la marche de l’amour : habitudes égoïstes, contemplation du nombril, avarice, replis sur soi-même, jugements sur les autres, duretés de cœur, paresses, et autres tares qui empêchent l’amour de décoller et bloquent au ras des pâquerettes la bonification de notre être. 

Si j’ai bien compris le Christ, c’est donc pour sauver l’amour en moi et autour de moi que je dois éradiquer un certain nombre de comportements étriqués autant que néfastes, et non pour respecter une morale dite chrétienne dont il se moque éperdument dès que son seul but est d’assurer à la manière pharisaïque une sorte de perfection humaine qui se confondrait avec un code de bonne conduite sociale. 
C’est donc pour aimer davantage et mieux que je décide de balancer aux orties mon vieux costume d’égocentrique et de suivre la sagesse du Christ qui accroche des ailes à ma capacité d’amour.


Extrait du Calendrier de l'Avent du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine
Le 7 décembre 2016.


Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine est un prêtre catholique, prédicateur, écrivain, compositeur et chanteur.

Son site ICI