Pourquoi AUX 2 TABLES? parce que l'homme ne vit pas que de pain....

Qui êtes-vous ?

Ma photo

 Bienvenue sur mon blog "AUX 2 TABLES", où nourritures terrestres et nourritures célestes se côtoient. Sentez-vous libre de grignoter, goûter, déguster l'une ou l'autre selon votre appétit...

dimanche 29 novembre 2015

Allons au-devant de Celui qui vient!






ÉVANGILE – selon Saint Luc 21, 25-28, 34-36


En ce temps-là,
Jésus parlait à ses disciples de sa venue :
25 « Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles.
Sur terre, les nations seront affolées et désemparées
par le fracas de la mer et des flots.
26 Les hommes mourront de peur
dans l’attente de ce qui doit arriver au monde,
car les puissances des cieux seront ébranlées.
27 Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée,
avec puissance et grande gloire.
28 Quand ces événements commenceront,
redressez-vous et relevez la tête,
car votre rédemption approche.

34 Tenez-vous sur vos gardes,
de crainte que votre cœur ne s’alourdisse
dans les beuveries, l’ivresse et les soucis de la vie,
et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste
35 comme un filet ;
il s’abattra, en effet, sur tous les habitants de la terre entière.
36 Restez éveillés et priez en tout temps :
ainsi vous aurez la force
d’échapper à tout ce qui doit arriver,
et de vous tenir debout debout devant le Fils de l’homme. »




 Depuis quelque temps, nous voyons que les rues et les commerces prennent un air de Noël. Malgré les événements tragiques du 13 novembre, on se dit que la vie doit continuer. Mais à ce jour, ce n'est pas encore Noël. Il nous faudra attendre quatre semaines. 
Le temps de l'Avent, c'est précisément cela:


C'est le temps de l'attente de Celui qui vient.

Saint Luc nous parle d'un chaos qui s'abattra sur l'univers pour créer un « monde nouveau ». Les étoiles qui « tombent du ciel », le soleil qui ne "donne plus sa lumière", c'est une manière de dire que Dieu est vraiment le maître. 

Il ne faut pas oublier que les peuples anciens adoraient les astres qui dominaient le monde et déterminaient le destin des hommes. C'est ce qui se passe avec le succès actuel des horoscopes et de l'astrologie. 
Cet évangile nous invite à revenir au cœur de la foi et à remettre le Christ au centre de nos vies. C'est lui le seul vrai Seigneur.

Le grand message de cet évangile, ce n'est pas d'abord la fin du monde, mais le retour du Christ dans la gloire. L'ancien monde disparaîtra. Un monde nouveau surgira. Lui seul survivra. Cela ne se fera pas sans souffrance. 

Les bruits de guerre, les catastrophes, les bouleversements, sont d'une actualité brûlante. La tentation serait de baisser la tête en attendant des jours meilleurs. Or c'est exactement le contraire que le Seigneur vous recommande. 
"Quand ces événements commenceront, redressez-vous et levez la tête car votre rédemption approche." C'est vrai, le Seigneur est toujours là ; il nous devance dans l'épreuve. Nous ne devons pas douter de lui, même s'il ne laisse pas encore voir sa grande puissance et sa grande gloire.

En attendant cette rencontre, nous sommes tous invités à la vigilance. Si nous n'y prenons garde, nous risquons d'être « chloroformés », empoisonné et étouffés. 

La société de consommation nous entraîne au confort et à la jouissance immédiate. Ce temps de l'Avent nous est donné pour nous tenir en éveil. Ne vous endormez pas, restez éveillés, "priez en tout temps" nous dit Jésus.

Extrait d'un commentaire de Jean Compazieu, prêtre de l'Aveyron. (Préparons dimanche)



frise rose

mercredi 25 novembre 2015

Gaufres: 2 recettes gourmandes.

Premières gaufres d'automne à Salon de Provence. Oct 2015.
Peu de différence de texture entre ces 2 recettes, mais une procédure  différente pour un même plaisir.

Gaufres de Claudine:

Pour environ 25 gaufres.
500 gr de farine
6 œufs moyens
375 gr de cassonade (ou sucre blond)
375 gr de beurre
80 gr de rhum.
1 c à c de sel

Faire fondre le beurre 3mn/60°/Vit2
Ajouter le sucre, mélanger 1mn/Vit2
Mettre la farine, le sel, les œufs, le rhum
Tout mélanger 3mn/Vit4 et laisser poser au moins 1 heure au réfrigérateur.
Poser une c à s de pâte sur la plaque du gaufrier bien chaude. Cuire environ 3mn



Gaufres de Liège au sucre perlé.

100 gr d’eau
100 gr de lait
50 gr de sucre
1 sachet de levure de boulanger
500 gr de farine
2 œufs moyens
1 pincée de sel
200 gr de beurre
200 gr de sucre perlé

Dans le bol du TM mettre l’eau, le lait, le sucre et la levure de boulanger. Mélanger 2mn/Vit2/37°

Ajouter la farine, les œufs, le sel
Mélanger 2mn/Vit épi 


Laisser reposer la pâte 30 mn dans le bol avec le gobelet.

Pendant ce temps couper le beurre en morceaux et le laisser à T° ambiante.
Au bout des 30mn ajouter le beurre mou en morceaux, et programmer 2mn/Vit épi

30 secondes avant la fin ajouter les 200 gr de sucre perlé. Prolonger un peu si nécessaire.

Laisser reposer encore 30 mn soit dans le bol, soit dans un saladier recouvert d’un torchon à l’abris des courants d’air.

Prendre une bonne c à s de pâte et la poser sur les plaques du gaufrier bien chaudes.

Cuire les gaufres environ 3mn (Cela varie en fonction de la puissance du gaufrier)

Attention en retirant les gaufres de la plaques, avec le sucre caramélisé, elles sont très très chaudes….

dimanche 22 novembre 2015

A vous, la grâce et la paix!

Fête du Christ, Roi de l'univers.


Livre du prophète Daniel 7, 13-14

"- Moi, Daniel,

13 je regardais, au cours des visions de la nuit,
et je voyais venir, avec les nuées du ciel,

comme un Fils d’homme ;
il parvint jusqu’au Vieillard,
et on le fit avancer devant lui.

14 Et il lui fut donné
domination, gloire et royauté ;

tous les peuples, toutes les nations et les gens de toutes langues
le servirent.

Sa domination est une domination éternelle,
qui ne passera pas,

et sa royauté,
une royauté qui ne sera pas détruite."

Appelé à régner.

Philippe de Champaigne
Le Christ aux outrages (détail)
Si Jésus est roi, c'est un roi bien paradoxal. 

Un roi qui est venu pour servir, non pour être servi. 
Un roi qui lave les pieds de ses amis, tâche d'esclave. 
Un roi qui se livre au lieu de se défendre. 
Un roi destiné à juger les princes de la terre, mais qui se soumet au pouvoir de Ponce Pilate. 
Un roi de dérision sur la croix - Jésus le Nazaréen roi des Juifs, qui n'ont plus de roi depuis si longtemps ! - et roi de gloire pour toutes les nations au plus haut des cieux.

Et pour nous, ses disciples, que veut dire la royauté du Christ ? 
Le jour de notre baptême, chacun de nous a été établi prêtre, prophète et roi pour marcher à sa suite. 
Comment exerçons-nous cette royauté que nous tenons de notre appartenance au Christ ?

Nous sommes appelés à régner de la même manière que lui, dans un esprit d'humilité et de service. 
Soyons donc rois pour être les gardiens de nos frères et sœurs, surtout les plus vulnérables. 

Rois pour chercher le bien commun, non notre propre avantage. 
Rois pour promouvoir la paix et la justice. 
Rois pour rassembler et travailler à l'unité du peuple de Dieu, et plus largement de la famille humaine. 
Rois pour contribuer à l'avènement du règne du Christ dès cette terre. 
Rois pour assumer nos responsabilités familiales, professionnelles, ecclésiales, associatives, ... 
Rois pour être attentifs à faire grandir les talents et les charismes de ceux qui nous sont confiés.

Seigneur, fais de nous des rois selon ton cœur et accueille-nous, tous, devant ton trône de gloire, au jour où tu jugeras l'univers.


Méditation de : Christelle JAVARY
(MAGNIFICAT n° 276 - novembre 2015)

samedi 21 novembre 2015

Guimauves.




Un petit goût d'enfance ces guimauves! Et un peu de douceur au milieu des soubresauts de notre monde...
C'est si simple à faire soi-même ou avec les enfants, d'autant que l'on cherche souvent comment utiliser les blancs d’œufs.

2 blancs d’œufs (gros œufs)


250 g de sucre


5 feuilles de gélatine


2 cuillères à soupe de sirop aromatisé de votre choix Ici fruit exotique


une pointe de couteau de colorant alimentaire (facultatif)


15 g de maïzena



Déposer les feuilles de gélatine dans un bol rempli d'eau froide.


Verser le sucre dans le bol du Thermomix. 


Mixer 10s/Vitesse 10.




Retirer 30 g de ce sucre glace et les réserver dans un récipient avec 15 g de maïzena. Bien mélanger l'ensemble.


Mettre le fouet dans le bol avec le sucre restant et ajouter les blancs d’œufs


Programmer 5mn/90°/Vit4  



Au bout de 3 minutes, tout en laissant le moteur tourner, verser les feuilles de gélatine essorées par le couvercle ainsi que le sirop de fruit. Laisser tourner les 2 minutes restantes avant la sonnerie.

Ajouter le colorant et programmer 3mn/60°/Vit4 


Pendant ce temps saupoudrer généreusement un petit moule carré ou rectangulaire avec une partie  du mélange sucre glace/Maïzéna à l'aide d'une passoire. Si c'est un moule autre que du silicone vous pouvez mettre dans le fond du moule du papier sulfurisé + le sucre glace/Maïzéna. 


La guimauve doit être bien brillante.



La verser dans le plat sucré. Filmer et placer au réfrigérateur au minimum 3 heures.

Lorsque la guimauve à bien prise, verser sur le dessus le reste du mélange sucre glace/maïzena.



Décoller la guimauve sur les côtés à l'aide d'un couteau.
puis la renverser sur une planche à découper
Découper des bandes d'environ 2 cm à l'aide d'une paire de ciseau à grande lame. Puis recouper les bandes en cubes.
Rouler ces cubes de guimauve dans le sucre glace pour éviter qu'ils ne collent entre eux. Retirer le surplus en secouant dans une passoire ou chinois. Conserver (si besoin) les guimauves dans une boite en fer ou dans un petit saladier recouvert d'un film alimentaire au réfrigérateur.
Mais à mon avis elles ne traînerons pas dans une boite!

vendredi 20 novembre 2015

L'Amour vaincra!


Éloignée de mon ordinateur depuis 8 jours, je n'ai malheureusement pas pu exprimer ma peine face à tous les événements qui ont touchés notre pays, ni interrompre la publication automatique de la dernière recette. 
Alors que la colère est arrivée en premier, face à une telle barbarie, les mots de la prière de Saint François me sont venus ensuite à l'esprit: 


« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à
être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant qu’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

O Seigneur qu'il est difficile d'aimer!

Et pourtant combien de fois ai-je lu dans 
Luc 6:27 :"Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez: Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent"
Luc 6:28
"bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent"

Et dans Matthieu 5
…43 "Vous avez appris qu'il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. 44 Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, 45 afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.…"
Comme ta parole est exigeante! Mais je la sais Vrai, source de Vie, de Paix et de Miséricorde!


En communion avec toutes les familles touchées par ces drames je prie de tout cœur pour que l'amour soit plus fort que la mort. Que nos dirigeants ouvrent les yeux et prennent la pleine mesure de leurs actes, passés, présents et futurs. Qu'ils agissent en serviteurs et non pas pour leur vaine gloire.

Voici une belle vidéo reprenant en litanie tous les saints et saintes honorés à Paris. Je confie notre pays à leur puissante intercession! 



lundi 16 novembre 2015

Gratin de cougettes.

Simple et délicatement parfumé d'après une recette du chef Georges Blanc.
Source: le site de ChefBeau


Proportion pour 4 personnes, en accompagnement d'une viande grillée.
3 courgettes de taille moyenne.
4 gousses d'ail moyennes ou 2 grosses coupées en 2
4-5 c à s de crème fraîche épaisse
1/4 de c à c de curry
1/4 de c à c de muscade 
1 pincée de safran ou mieux en pistil
1 pincée de piments de Cayenne
1 filet d'huile d'olive
Environ 100 g de comté râpé, un bon emmental ou des tranches de mozzarella.
Sel, poivre.



Nettoyer les courgettes. Peler 1 lanière sur 2 avec un couteau économe. Couper les courgettes en rondelles d'environ 1/2 cm.
Éplucher l'ail, retirer le germe surtout s'ils sont  gros.
Mettre les courgettes et l'ail dans le Varoma pour une cuisson vapeur de 15 mn. Les courgettes doivent être encore fermes.A la fin de la cuisson les égoutter sur un torchon propre et laisser refroidir. Les essuyer pour ôter un maximum d'eau.
Préchauffer le four à 180°
Ranger ensuite les courgettes dans un plat allant au four en ligne à la verticale pour avoir un bon aspect visuel et de l'épaisseur. Bien serrer les rondelles. Écraser l'ail avec le plat d'un couteau et le poser sur les courgettes.
Mélanger les épices, le filet d'huile d'olive le sel, le poivre avec la crème. Étaler cet appareil sur les courgettes. Ajouter le fromage râpé. Faire dorer au four pendant  30 à 40 minutes.
Remarque:
Pour une bonne réussite veillez à ne pas dépasser les 180°. Il vaut mieux une cuisson un peu plus longue. Trop chaude, la crème coagule avec formation  de grumeaux d'un côté et de petit lait de l'autre, ce qui n'est ni esthétique ni goutteux.

jeudi 12 novembre 2015

Lentilles corail et quinoa au curry.




Pour 4 pers. en accompagnement ou 2 pers. pour un repas principal du soir.

80 g d'oignons
2 gousses d'ail
200 gr de tomates fraîches ou 
1 boite de tomates concassées 
100 gr de lentilles corail
100 gr de quinoa (ici un mélange blanc et rouge.)
300 gr d'eau
15 gr d'huile d'olive
1 à 2  c à café de curry (selon goût)
3/4 de c à c de sel 
poivre à ,discrétion
Persil haché.

Mettre les oignons et les gousses d'ail dans le bol, mixer 5s/Vit5

Ajouter les tomates et haché 4s/Vit 3 (Inutile de hacher si ce sont des tomates en boite) Racler les parois du bol avec la spatule.

Ajouter l'huile d'olive, le curry et faire cuire 5mn/120°/Vit1 sans le gobelet doseur.

Rincer abondamment le quinoa (pour ôter l'amertume) et les lentilles corail, à l'eau froide. Puis ajouter au contenu du bol.

Ajouter l'eau, le sel, le poivre puis cuire 12mn/100°/Sens Inverse/Vit Cuillère, sans le gobelet. 


Servir chaud, avec du persil haché.Ce plat peut-être aussi consommé froid avec un filet de vinaigre balsamique.

Remarques: 
Il existe dans le commerce des mélanges lentilles corail-quinoa tout prêts. Utiliser alors 200 gr de ce mélange.
Recette très bien équilibrée en protéines et acides aminés.

mercredi 11 novembre 2015

Saint Martin de Tours

Saint Martin de Tours. Icone. Coll. privée.

Bienheureux Martin, nous venons à toi,Soldat de Dieu, apôtre du Christ,
Témoin de son Évangile et pasteur de son Église.
Nous te prions :
Tu étais présent à Dieu dans le grand silence des nuits solitaires,
Donne-nous de lui rester fidèles dans la foi et la prière.
Catéchumène, tu donnas au mendiant la moitié de ton manteau,
Aide-nous à partager avec nos frères.
À travers champs et bois, tu as défié le démon et détruit ses idoles,
Prends-nous en ta garde et protège-nous du Mal.
Au soir de ta vie, tu n'as point refusé le poids des jours et des travaux,
Fais que nous soyons dociles à la Volonté du Père.
Au Ciel de gloire, tu jouis de ton repos dans la Maison de Dieu,
Mets en nos cœurs le désir de te rejoindre.
Et de connaître près de toi,
la Joie de l'Éternité Bienheureuse.

Saint Martin de Tours, surnommé « le Miséricordieux », est né dans une province romaine de l’actuelle Hongrie, en 316 ou en 317. Sa vie nous est essentiellement connue par le récit que nous en donne un de ses disciples : Sulpice-Sévère (363-429).

Son père, d’origine italienne, était  un officier supérieur chargé de l’administration de l’armée. Dès l’âge de 10 ans, l’enfant se convertit au christianisme ; mais son père l’oblige à entrer dans l’armée. 


Affecté en Gaule, c’est à Amiens, lors d’une ronde de nuit, qu’un soir d’hiver 338, il partage la peau de mouton qui constitue la doublure de son manteau, avec un malheureux transi de froid. La nuit suivante le Christ lui apparaît en songe vêtu de sa pelisse.

Martin se fait finalement baptiser à Pâques de l’année 339, toujours en garnison à Amiens. En 356, ayant enfin pu quitter l’armée, il se rend à Poitiers auprès de l’Evêque (Saint) Hilaire. Martin s’installe dans un petit ermitage à 8 km de la ville, où il est rejoint par des disciples ; ensemble ils constituent la première communauté monastique de Gaule, et posent les fondations de la future abbaye de Ligugé.

Martin renonce à l'armée. Simone Martini. Assise.

Mais en 371, l’Evêque de Tours, meurt ; les habitants choisissent Martin pour lui succéder ; devant son refus, ils n’hésitent pas à l’enlever par ruse, et le proclament évêque le 4 juillet 371. Il ne modifie en rien sa manière de vivre, et crée un nouvel ermitage à 3 km au nord-est de la ville, qui deviendra l’abbaye de Marmoutier.

Escorté de quelques moines, Martin visite les villages de son diocèse (et loin au-delà) à pied, à dos d’âne ou par barque, sur la Loire. Partout il fait détruire temples et idoles et fait remplacer les sanctuaires païens par des églises et des ermitages. Il force le respect par l’exemple de sa vie austère et les miracles qu’il accomplit.

Représentation de la mort du Saint par S. Martini Assise.

Au soir de sa vie, la présence du Saint Evêque est requise pour réconcilier des clercs à Candes-sur-Loire (à l’ouest de Tours) – une des paroisses qu’il avait fondées et qu’il aimait particulièrement ; il décide de s’y rendre malgré une santé défaillante. Il parvient à rétablir la paix, mais épuisé, il se rend compte que sa vie est à son terme. Martin meurt à Candes, à la fin de l’automne, le 8 novembre 397.

Poitevins et Tourangeaux réclament le corps de leur Abbé et de leur Evêque. Tandis que les moines gardent la porte de la maison où elle repose, la précieuse dépouille mortelle est finalement subtilisée par les Tourangeaux qui la sortent par la fenêtre ; et c’est dans une barque glissant sur la Loire, qu’ils ramènent Saint Martin à Tours, où il est enterré le 11 novembre. 




Reliquaire de la fin du xive siècle ; réputé abriter la tête de saint Martin, argent et cuivre, originellement exposé dans l’église de Soudeilles, aujourd’hui conservé au Louvre
Ci-dessous, 2 bas-reliefs au-dessus des portes d’entrée du dôme Saint-Martin de Lucques
De Monacho Presul es tu Martine Vocatus « De moine, toi, Martin, tu as été appelé à devenir évêque »


Durant sa vie, St Martin a réalisé de nombreux miracles.

Martinus Monachum defunctum vivere fecit « Martin a ramené à la vie un moine décédé »
Il y a en France, 237 communes répertoriées qui portent le nom de saint Martin. Plus de 3600 églises sont dédiées à Saint Martin. De nombreux lieux-dits, des hameaux, des abbayes, des fontaines, des ponts portent également le nom de ce saint on ne peut plus populaire chez nous. 

Dans le monde entier, un nombre considérable de lieux font référence à Saint Martin de Tours. Entre le 5 ème et le 15 ème siècle, cinq papes de Rome ont porté son nom.


Il voulait être moine, pauvre et oublié …

Il a rencontré et affronté le mal sous toutes ses formes

Il a guéri les malades et réconforté ceux qui souffraient,

baptisé, il a voulu vivre l’Evangile …

il a rencontré l’incompréhension de ses proches, il a vécu entouré de personnes non croyantes,

Il a défendu la foi et s’est fait évangélisateur au travers de toute l’Europe.

lundi 9 novembre 2015

Tarte aux myrtilles.

La myrtille évoque les vacances, la montagne et les bons desserts!
C'est un fruit d'été mais grâce au miracle de la congélation ce petit fruit peut-être sur nos tables toute l'année.

Petit sondage:Seriez-vous plutôt  gourmand ou très gourmand?

Cette tarte aux myrtilles s'adaptera aux 2 niveaux de gourmandise. 
Elle peux être simple ou augmenté d'une onctueuse couche de fruits.



Pâte sucrée :
180 g de farine
80 g de beurre en dés
40 g de sucre glace
1 œuf
1 pincée de sel
41 c à s d'eau 

La garniture :
100 g de sucre (70-80 g en version très gourmande)
Le zeste d'un petit citron non-traité (ou 3 gouttes d'huile essentielle de citron)
2 œufs
75 g de poudre d'amandes
10 g de maïzena
150 g de myrtilles (fraîches ou surgelées )
+ Sucre glace pour saupoudrer.(facultatif)

Pour une finition très gourmande:
150 gr de confiture de myrtilles de bonne qualité
300 g de myrtilles (fraîches ou surgelées )


Préparation de la pâte:
Mettre tous les ingrédients dans le bol du TM. Mélanger 20 s/Vit4. Sortir la pâte du bol, elle est un peu molle. La mettre en boule, la recouvrir de film alimentaire et la laisser reposer au réfrigérateur entre 1h et 1h30.
Après ce temps de repos, préchauffer le four à 180°
Beurrer et fariner un moule à tarte. Étaler au rouleau la pâte sur un tapis en silicone ou entre 2 feuilles de papier sulfurisé. Déposer la pâte dans le moule, la recouvrir d'un papier cuisson sur lequel nous déposerons des haricots secs ou des billes de verres ou métalliques pour une cuisson à blanc de 15 minutes.
A la fin de la cuisson, sortir du four, laisser refroidir, sortir les billes et retirer le papier cuisson.

Pendant la cuisson de la pâte, préparer la garniture:

Mettre le sucre et les zestes de citron dans le bol. Mixer 10s/Vit9. Ajouter les œufs, la poudre d'amandes, la maïzena, Mélanger 20s/Vit4
Verser sur la pâte pré-cuite, ajouter les myrtilles. Cuire 25 à 30 minutes à 180°
Pour des myrtilles surgelées, les sortir au dernier moment. Ne pas les laisser dégelées au préalable.
Une fois la cuisson terminée, sortir du four et laisser refroidir.
Se mange tiède ou à température ambiante pour bien sentir toutes les saveurs.
Avant de servir saupoudrer de sucre glace.
Peut se faire en individuel avec des moules à tartelettes (6 ou 7)


Pour la version très gourmande:
1 heure avant de servir votre tarte, faire fondre la confiture de myrtille dans une casserole (ou au TM, 60°) à feu doux, en remuant. La confiture va redevenir liquide.
Mélanger les myrtilles surgelées avec la confiture en enrobant bien les fruits avec la confiture. Étaler sur la tarte. Les fruits auront ainsi le temps d'être parfaitement dégelés pour la dégustation.



(Presque) Tout savoir sur la myrtille:

La myrtille appartient à une variété d’airelle, les vacciniées, comprenant 13 genres et plus de 200 espèces. Passée de myrtil à myrtille (« petite myrte ») grâce au Littré, son nom varie selon les régions : brimbelle dans les Vosges, teint-vin, raisin-des-bois, moret, abrêt-noir, canneberge, coussinet, bleuet, airelle-épiphyte, airelle-myrtille… 
La vraie myrtille, la « sauvage », ne pousse que sur les sols acides, granitiques ou schisteux (massif central, Vosges, Alpes, et même massif armoricain). Elle ne subit aucun traitement, les myrtilleraies étant seulement débroussaillées. La cueillette se fait de façon artisanale à l’aide d’un « peigne » qui décroche le fruit de la plante pour le faire tomber dans une corbeille.
En cuisine, les petites billes rondes et violacées s’apprécient de l’apéritif au dessert, en passant par l’entrée et le plat principal, sucrées ou salées, mais aussi au naturel (saupoudrées de sucre en semoule et arrosées de jus de citron ou de vin rouge), ou accommodées de crème fraîche ou de chantilly, avec du fromage blanc. Pâtisserie: tartes, tartelettes, vacherins, soufflés glacés, brioches, cakes, mousses, coulis de fruits rouges… honorent la myrtille. 
Les confiseries (caramels, nougats, pâtes de fruits), les confitures ou gelées, les glaces ou sorbets ne sont pas en reste, ainsi que les boissons (jus, nectars et sirops, apéritif et même bière aux myrtilles). Les restaurateurs utilisent le petit fruit avec le veau, le porc, un civet de sanglier ou un cuissot de chevreuil, du magret de canard ou un foie gras poêlé, une truite.
Il est vrai que ces petites baies bleues à la saveur légèrement sucrée sont réputées améliorer la vue et réduire le risque de maladies visuelles. Certains de leurs composés seraient en effet censés protéger ou favoriser la production d’éléments indispensables à la vue…  Cette idée s’est répandue après que des pilotes ont, pendant la Seconde Guerre mondiale, rapporté une amélioration de leur vision la nuit, après avoir mangé de la confiture de myrtilles …
Depuis, plusieurs études ont suggéré, sans toutefois le démontrer rigoureusement, que ces fruits pourraient non seulement améliorer la vision de nuit, mais aussi réduire la survenue de maladies pouvant mener à la cécité, comme la cataracte (opacification du cristallin) ou une dégénérescence maculaire (détérioration de la macula, zone très innervée de la rétine). De tels effets pourraient notamment découler des anthocyanosides, ces pigments qui colorent les myrtilles en bleu.
Alors qu'est-ce qu'on attend? Vite, en cuisine!
Afficher l'image d'origine